Les pires situations en coloc: comment Sharies y répond

Andrea
13.09.2021

A l'occasion de la rentrée, le journal Capital a publié un article en ligne qui rend compte de l'état des lieux du logement, et plus particulièrement, de la colocation en France. Au centre du sujet, les dix situations qui irritent le plus les Français en colocation.

Face à ce constat, Sharies propose de répondre à chacune de ces situations, et y apporte une solution.

1. Avoir un logement sale

Avec une expérience du coliving fondée toute entièrement sur les services et sur le principe du "all-inclusive", le ménage est, depuis le départ, compris dans l'offre de Sharies: une fois par semaine, le ménage est fait dans le logement, sans frais supplémentaire.

2. Avoir sa chambre visitée en son absence

Chez Sharies, l'innovation est une valeur centrale, et nous essayons de mettre la technologie au service de notre offre, dès qu'elle répond à un vrai besoin. Dans ce cas précis, c'est grace à un système de porte connectée que chaque résident est libre de fermer la porte de sa chambre, de préserver son intimité, et ainsi éviter d'y laisser entrer les curieux.

3. Avoir toujours le même coloc qui fait la vaisselle

Chez Sharies, pas de vaisselle empilée dans l'évier et qui s'entasse toute la semaine, en attendant que quelqu'un s'y colle. Pas besoin non plus de mettre en place des tableaux de corvée pour se partager les responsabilités. En effet, les espaces Sharies sont entièrement équipés, et disposent tous d'une machine à laver. Le seul effort à faire? Y mettre la vaisselle quand on a fini de manger ... et vider la machine quand le cycle est terminé !

the office dwight meme dishes coliving

4. Avoir une répartition inéquitable des tâches ménagères

Chez Sharies, vous rendre la vie facile est au cœur de nos valeurs. C'est pour cela que les lieux sont bien équipés et que nos équipes fournissent aux locataires tous les produits de première nécessité, y compris des produits comme de l'huile d'olive de qualité, et autres condiments.

À la fin de la semaine, il reste donc peu de courses à faire et de tâches ménagères à se partager. Néanmoins, l'équité au quotidien est un point important, surtout que la notion de partage est au centre de l'expérience de coliving.

Ainsi, nous rappelons à l'entrée des lieux qu'il est primordial que tout le monde participe également à la vie de la maison, et nos responsables opérationnels sont en contact avec les résidents régulièrement, afin de répondre aux sollicitations, et de régler un litige en cas de besoin.

5. Avoir un coloc qui réclame de l'argent

Chez Sharies, chaque membre signe un bail individuel avec toutes charges comprises et espaces meublés. Il n'est donc pas question d'argent entre les résidents. Pour ce qui est de la bière que votre colocataire vous doit, n'hésitez pas à regarder du côté de Pumpkin ou Lydia ;)

6. Avoir des vols de nourriture

Il est difficile, en effet, de prévoir à leur arrivée qui sont les plus susceptibles d'aller picorer dans l'assiette du voisin. Néanmoins, nous mettons à disposition de nombreux réfrigérateurs afin de s'assurer que chacun a la place de stocker la nourriture qu'il achète pour lui et les petits plats qu'il se confectionne. En explicitant bien à quelle étagère est associée quelle chambre, on espère pouvoir diminuer ce nombre d'étourderies.

Ross sandwich coliving

7. Avoir des fêtes imprévues

Chez Sharies, nous avons mis en place un "pacte de cohabitation". Ce papier est signé à l'arrivée des résidents dans leur maison, qui s'engagent alors à le respecter. Bien que sa portée est avant tout symbolique, nous avons confiance en cette promesse, comme d'un gage d'engagement.

8. Avoir des amis qui squattent

Contrairement à notre point 7, nous n'avons pas mis à disposition de nombreux canapés afin de s'assurer que chacun peut inviter des amis dormir quand ils le veulent. Les chambres, bien qu'elles sont privées, sont réservées aux résidents ayant un signé un bail. Des pyjama party spontanées et occasionnelles, dans l'intimité et le respect de chacun, sont autorisées mais tout séjour prolongé ne saurait rentrer dans ce pacte de cohabitation mentionné ci-dessus.

How I met your Mother naked guy coliving

9. Un mauvais partage de la salle de bain

Chez Sharies, ce problème n'en est tout simplement pas un, puisque les salles de bain sont privatives !

10. Avoir toujours le même coloc qui fait les courses

Nous encourageons bien entendu tout acte de gentillesse à l'attention de ses colocataires. Ainsi, si un résident veut faire plaisir aux autres, ce n'est que l'occasion de lui rendre la pareille un autre jour !

Autrement, pour le reste, Sharies vous livre tous les mois votre fonds de courses: huile d'olive et café de qualité, liquide vaisselle, papier toilette, sacs poubelles...

Aujourd'hui, l'offre de Sharies va bien au-delà d'une simple colocation. Tout d'abord, parce que l'expérience du logement partagé (coliving) se veut d'abord une expérience de vie simplifiée, toute corvée administrative et de quotidien est prise en charge par nous, pour faciliter la vie des résidents. Par ailleurs, parce-que l'on souhaite offrir une expérience conviviale et chaleureuse, nos responsables opérationnels sont chaque jour à l'écoute des résidents, afin de leur apporter le service dont ils ont besoin pour améliorer leur quotidien.

Des questions ? N'hésitez pas à nous joindre sur [email protected]. Nous veillerons à y répondre avec attention.

Autres

Articles

Andrea
10.09.2021

Sharies a fêté l'ouverture de ses espaces de coliving à Bruxelles

Lire l'article
Andrea
13.09.2021

Maison & objet 2021: on y était !

Lire l'article